Pourquoi la création du Syndicat des Kinésiologues Professionnels Français (SKPF)

Les écoles de la FEDEK ont toujours eu pour but, depuis bientôt 20 ans, le développement et la professionnalisation de la kinésiologie en France.
Elles viennent de s’associer à nouveau pour favoriser la création d’un nouveau syndicat, le SKPF (Syndicat des Kinésiologues Professionnels Francophones).

Les missions de celui-ci sont les suivantes :

   Assurer la défense des intérêts des kinésiologues au niveau collectif et individuel,

   Informer et conseiller les kinésiologues adhérents lors de leur installation et de leur vie

professionnelle,

   Proposer un code de déontologie qui serve de référence aux kinésiologues et à leurs clients,

   Diffuser la liste de ses adhérents et leurs coordonnées professionnelles auprès du grand public,

   Promouvoir la kinésiologie auprès de différents acteurs (administrations, branches professionnelles, médias...),

   Proposer aux kinésiologues adhérents de bénéficier de partenariats mis en place avec différentes structures,

   Assurer une communication de qualité avec les autres instances de la kinésiologie afin de favoriser une organisation harmonieuse de la profession.

 

Outre ces missions, le SKPF souhaite faire porter son effort sur un point précis :

 

Promouvoir une kinésiologie de qualité !

  Cela veut dire tenir compte uniquement des formations qui respectent le programme original et la philosophie de leur inventeur (sans syncrétisme ni débordement).

  Cela veut dire accueillir des kinésiologues ayant réellement suivis 600 h de face à face pédagogique, c’est-à-dire 600 h de formation réelle et effective dans une école de Kinésiologie. Ainsi ne sont pas comptées dans les 600 h les heures d’examen, de redoublement ou de techniques autres que la kinésiologie (hormis l’anatomie et la physiologie).

  Cela veut dire augmenter progressivement la durée des formations pour arriver à un niveau européen minimal de 850 ou 1000 heures en ajoutant aux 600 h actuelles de 250 à 400 heures de kinésiologie et autres domaines annexes importants (techniques relationnelles, anatomie-physiologie-pathologie, gestion-compta-communication …). L'objectif est que le titre de Kinésiologue soit répertorié sur le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), ce qui signifie une parution au Journal Officiel des kinésiologues ayant validés leur formation. Ceux ayant déjà les 600 h resteront, bien sûr, adhérents au SKPF et pourront, s’ils le désirent, compléter leur formation progressivement,

  Cela veut dire enfin valider le fait que les kinésiologues aient dépassé le simple "savoir-faire", acquis un "savoir-être" et mieux, un "savoir-être avec son client" par des cours et des supervisions pendant et après la formation.

 

Toutes les informations pour vous inscrire se trouvent sur le site www.skpf.fr

        

                Maurice PITT
                Président de la FEDEK

                 

les écoles membres de la FEDEK

Edu-TM 
Francis VIEULES
Espace KINESIO
Maurice PITT
EKMA
Capucine GAYET
CKF
David HAMON